Qui consulter ?

Vers quelle(s) thérapie(s) se tourner en cas de douleurs lors des rapports sexuels ?

Avant tout, rappelons qu’il n’existe pas de solution miracle pour venir à bout du vaginisme. En effet, parmi les nombreuses méthodes de guérison existantes, chaque femme doit trouver celle(s) qui lui convient, la clé qui lui permettra de retrouver une sexualité épanouie. Notons simplement qu’une approche pluridisciplinaire simultanée (plutôt que par des approches successives) apporte souvent de bons résultats. De plus, il semble opportun de travailler simultanément sur le corps (rééducation périnéale, ostéopathie, etc.) et sur l’esprit (psychothérapies, etc.).

Dans l’article « Thérapies » ci-dessous, nous présentons les thérapies bien connues et fréquemment utilisées (sexologie, psychothérapie,…) mais aussi des thérapies alternatives, certaines reconnues comme de véritables sciences, d’autres plus ou moins controversées. Elles ont cependant amené certaines femmes à la guérison ; aucune piste d’aide ne doit donc être négligée. En effet, chaque femme ayant sa propre expérience et sa propre sensibilité, on ne peut prédire quelle thérapie sera la plus à même de venir à bout du vaginisme.

 

 

 

 

Un quatuor fondamental :

Les quatre types de spécialistes les plus fréquemment consultés en cas de vaginisme sont le gynécologue, le kinésithérapeute ou sage-femme (pour la rééducation périnéale), le sexologue et le psychologue.

 

 

 

Ne jamais oublier que si le contact, l’échange, ne passe pas avec un spécialiste, on peut toujours se tourner vers un autre spécialiste ou vers un autre type de thérapie pour de meilleures chances de réussite. Ne restez pas bloquée sur un rendez-vous qui ne s’est pas bien passé ; ayez confiance et gardez en tête que tous les praticiens ne se ressemblent pas et que vous trouverez un thérapeute qui vous conviendra.

Soyez patiente et indulgente avec vous-même, gardez courage, ne baissez jamais les bras : vous allez y arriver !