Etape 1

Apprendre à connaître son corps

Nombreuses sont les peurs engendrées par l’ignorance et l’inconnu. Les femmes vaginiques s’imaginent souvent « trop étroites », comme si leur corps n’était pas fait pour l’amour… Or, le vagin est précisément conçu pour être pénétré. La femme vaginique ne présente aucune malformation physique qui pourrait rendre la pénétration impossible (rappel : l’absence de malformation et le diagnostic de vaginisme devront avoir été établis par un gynécologue afin d’écarter avec certitude tout problème de nature physiologique).

Cette étape d’apprentissage pourrait ne concerner que les femmes vaginiques primaires qui n’ont pas d’expérience du vagin et de la pénétration. Cependant, beaucoup de femmes vaginiques secondaires, et même de femmes ne souffrant d’aucun trouble sexuel, méconnaissent leur corps…

 

Connaître son anatomie

En savoir plus

Contrairement aux hommes dont les organes génitaux sont apparents, la femme est souvent ignorante de son propre corps, qui demande une exploration interne souvent redoutée car invisible, donc difficile à appréhender.

Pourtant sûres de connaître leur intimité, bon nombre de femmes, vaginiques ou non, en dessinant leur vagin tel qu’elles se l’imaginent, le représentent trop étroit ou fermé, ou bien oublient de mentionner certaines parties de leur sexe.

Texte relu et validé par une gynécologue le 31 mars 2014.

Sans titre