Petits rappels

La conception d’un enfant résulte de la rencontre d’un spermatozoïde et d’un ovule. Si l’homme produit constamment des spermatozoïdes, la femme, en revanche, n’est féconde que quelques jours par cycle – quelques jours qu’il est fort délicat de repérer, d’où l’importance de la contraception lorsqu’on ne désire pas avoir d’enfants.

L’ovulation se produit 14 jours avant le premier jour des règles (ce qui la rend difficile à calculer). L’un des ovaires libère un ovule qui vit 24 heures maximum dans l’une des trompes de Fallope où les spermatozoïdes qui auront réussi à traverser le vagin puis le col de l’utérus (une centaine seulement sur les 400 millions éjectés lors de l’éjaculation) tenteront de percer sa « coquille ».

Les spermatozoïdes, quant à eux, peuvent survivre plusieurs jours, généralement de 3 à 6 jours : un rapport 6 jours avant l’ovulation peut donc s’avérer fécond si les spermatozoïdes de Monsieur sont particulièrement résistants. La fusion entre l’ovule et le spermatozoïde donne naissance à un œuf, dont le développement se poursuivra ensuite durant 38 semaines…

La fécondation de l’ovule par le spermatozoïde n’est donc possible qu’une fois par cycle, mais peut se produire si les rapports ont eu lieu plusieurs jours avant l’ovulation (normalement, la fécondation ne peut plus avoir lieu 24 heures après l’ovulation puisque l’ovule est éliminé, une fois ce délai passé). On estime qu’un couple a une chance sur quatre de concevoir lors d’un rapport sexuel en période féconde (mais cette probabilité est la même à chaque rapport, c’est-à-dire qu’elle reste d’une chance sur quatre de mois en mois). La médecine estime qu’il n’y a aucune raison de suspecter un problème de fécondité avant au moins un an d’essais, voire deux, notamment si le couple est jeune.

Il existe des tests, dits « d’ovulation », qui permettent de détecter l’ovulation, et ainsi de calculer les jours les plus favorables à la conception. Ce sont des tests urinaires qui mesurent la présence d’un pic de l’hormone lutéinisante, ou pic de LH, qui précède et annonce l’ovulation. Lorsque le test détecte ce pic et affiche donc un résultat positif, on estime que l’ovulation aura lieu dans les 24 à 36 heures qui suivent ; il est donc conseillé d’entamer tout de suite les essais.

D’une manière générale, plus vous faites l’amour souvent, plus vous êtes susceptibles de concevoir un enfant. Il est recommandé de commencer les essais quelques jours avant l’ovulation présumée et d’essayer tous les deux jours, afin que le stock de spermatozoïdes ait le temps de se reconstituer entre-temps.

On sait également que le stress influe négativement sur la fécondité : aux couples se désolant de ne pas avoir encore conçu d’enfant, bien des médecins conseillent d’y penser le moins possible. Il n’est pas rare du tout qu’une grossesse survienne spontanément juste avant le rendez-vous pour une aide médicale à la procréation…

Il semble également que le plaisir favoriserait la conception : l’augmentation des pertes féminines et les contractions utérines lors de l’orgasme vont favoriser le cheminement des spermatozoïdes vers l’ovule. Autant d’éléments qui invitent à s’épanouir sexuellement dans l’attente et l’espoir d’un enfant.

 

 

Texte relu et validé par une sage femme le 31 mars 2014.

En savoir plus