Méthodes naturelles

Une diversité de méthodes…

 

En savoir plus

Le retrait

C’est une méthode naturelle qui consiste pour l’homme à retirer son pénis avant l’éjaculation. Cette méthode est peu fiable, car le liquide séminal, produit pendant les préliminaires et avant l’éjaculation, contient lui aussi des spermatozoïdes.

m

m

La méthode Billings

Elle se base sur l’étude des glaires cervicales, dont la texture indique le moment du cycle. Elle est fiable à 97 %, dans les mêmes conditions que la méthode Ogino (cycles réguliers). Elle demande une manipulation des glaires et donc, là encore, une certaine aisance de la femme vis-à-vis de son intimité.

m

La méthode de la température

Elle repose sur le principe selon lequel l’ovulation entraîne une hausse de la température corporelle. L’inconvénient de cette méthode est que la période d’abstinence est assez longue et que certains facteurs peuvent troubler ces indications (infections, rhumes, fatigue…). Cette méthode est plutôt utilisée par les couples qui désirent un enfant…

La méthode Ogino, ou méthode calendaire

Elle consiste à calculer la période d’ovulation. Elle repose sur l’idée que le cycle féminin est suffisamment régulier pour que les jours « à risque » soient calculables simplement par rapport aux dates de règles. L’OMS estime le taux d’échec à 9 %, mais uniquement pour des femmes ayant de fait un cycle régulier attesté depuis plusieurs années.

m

La méthode Persona

C’est un système informatique qui permet de mesurer la concentration d’hormones, et donc de déterminer la période du cycle.

m

m

L’allaitement

Enfin, il est difficile de considérer l’allaitement comme un moyen de contraception, mais de fait, un allaitement au sein exclusif peut, jusqu’aux 6 mois de l’enfant, bloquer l’ovulation. Une femme voulant absolument éviter une grossesse rapprochée après son accouchement ne peut cependant sans risque compter sur l’allaitement comme seul moyen de contraception.

 

 m

m

m

La méthode sympto-thermique

Les méthodes naturelles de contrôle des naissances, souvent considérées comme peu fiables, le sont autant que certaines autres méthodes de contraception (cf tableau établi par l’OMS), des plus au moins fiables.

Une seule d’entre elles a une efficacité comparable (0,4 % d’échec sur un an) à celle de la pilule contraceptive ou du DIU au cuivre en usage parfait (et reste un peu moins fiable que le DIU hormonal) : il s’agit de la méthode sympto-thermique.

Il s’agit d’observer chaque jour les signes physiques du cycle et de les noter sur une courbe afin de calculer les jours de fécondité de la femme.

A lire : Article Wikipedia sur la méthode symptothermique

Attention, cette méthode peut sembler particulièrement contraignante. D’une part, comme toutes les méthodes naturelles, elle repose sur le respect de l’abstinence dans les périodes de fécondité possible.
D’autre part, pour que ces périodes soient calculées avec précision, l’observation des signes du cycle (température, glaires, col de l’utérus) doit être particulièrement rigoureuse – et demande généralement quelques cycles avant d’être fiable.

Cette méthode n’est adaptée qu’à un couple stable, qui se connaît bien et pour qui l’abstinence ponctuelle n’est pas un problème. Elle demande normalement une véritable formation, assurée par un couple qui l’utilise. Elle est globalement inadaptée en début de vie sexuelle.

Ceci posé, la méthode sympto-thermique bien utilisée est efficace, peut être un bon moyen de connaître son corps et de maîtriser sa sexualité, est gratuite ou presque au quotidien (le coût du thermomètre et du papier millimétré…). Le fait qu’elle n’est ni hormonale ni mécanique est également apprécié par beaucoup de femmes. Enfin, il faut noter qu’elle est parfaitement compatible avec les prescriptions de certaines religions hostiles aux autres méthodes contraceptives.

Le site de l’association québécoise Serena donne tous les renseignements utiles sur cette méthode : Site Serena

En France, le CLER (qui est une association catholique) forme les couples qui le souhaitent et fournit la documentation adéquate : www.cler.net