Le cycle menstruel

On appelle cycle menstruel la période qui va du premier jour des règles jusqu’à la veille du premier jour des règles suivantes. La durée d’un cycle varie d’une femme à l’autre et même d’un mois à l’autre chez certaines femmes. Il va généralement de 23 à 35 jours. On considère qu’une femme a un cycle régulier quand la durée de ses cycles est stable ou presque (variation de quelques jours seulement).

Suggestions de lecture

Accédez à l’animation très claire de Doctissimo : Cycle menstruel

Article contraception

Le cycle menstruel comprend 3 grandes étapes :

  • La phase folliculaire : du premier jour des règles et jusqu’à l’ovulation. Tout d’abord, l’endomètre (muqueuse de la cavité utérine) est éliminé car il n’a pas reçu d’ovule fécondé. La femme a donc ses règles qui durent environ de 3 à 6 jours. A la fin des règles, un nouvel ovule est en préparation au sein des ovaires et pendant ce temps, les ovaires produisent des hormones qui préparent la cavité utérine à accueillir un ovule fécondé (l’endomètre s’épaissit).
  • L’ovulation : l’ovaire libère l’ovule parvenu à maturité. Pendant ce temps, l’endomètre continue d’épaissir. De plus, pour donner toutes les chances à une éventuelle fécondation, la glaire cervicale (dans le canal cervical qui assure la jonction entre les cavités utérine et vaginale) devient abondante et glissante. Cela permettra un meilleur passage des spermatozoïdes du vagin vers l’utérus.

 

  • La phase lutéale : les 14 derniers jours du cycle (entre l’ovulation et les prochaines règles). L’ovule sorti de l’ovaire commence son parcours à travers la trompe de Fallope jusqu’à la cavité utérine. Si l’ovule ne rencontre pas de spermatozoïde pendant son parcours dans la trompe de Fallope, l’ovule ne s’implante pas dans l’utérus : lui et l’endomètre sont tous les deux éliminés via les règles. Au contraire, si l’ovule rencontre un spermatozoïde, il y a fécondation. L’œuf fécondé se fixe alors à la paroi utérine (endomètre) où il se développe jusqu’à devenir un embryon puis un fœtus.

Pour qu’il y ait conception, il est donc nécessaire que se produisent successivement une ovulation (l’ovaire libère un ovule), une fécondation (l’ovule rencontre le spermatozoïde) et une implantation (l’ovule fécondé se niche dans l’endomètre).

Si l’on veut empêcher une conception, de nombreux moyens contraceptifs sont disponibles.

 

sd