Qui consulter ?

La première tâche de la patiente atteinte de vulvodynie est de s’entourer de professionnels compétents. Il est assez difficile de trouver des praticiens spécialistes de ces maladies, surtout lorsqu’on habite loin d’une grande ville, mais certains médecins peuvent ne pas être spécialistes des vulvodynies et apporter cependant une grande aide. L’important est de sentir écoutée, comprise et que le médecin soit motivé pour se documenter et trouver des solutions.

La prise en charge de la vestibulodynie provoquée (anciennement dénommée vestibulite vulvaire) et des vulvodynies ne peut être que pluridisciplinaire. Voici la liste non exhaustive de tous les professionnels médicaux ou paramédicaux en mesure d’aider les patientes :

 

Le gynécologue

Le mieux est bien sûr de consulter un gynécologue qui soit spécialiste des vulvodynies, mais si cela n’est pas possible, il est quand même essentiel de consulter afin de traiter d’éventuelles vaginites microbiennes, une sécheresse vaginale importante ou des cystites, et d’éliminer ainsi tout ce qui peut causer ou augmenter vos douleurs. Dans tous les cas, une visite de contrôle et un frottis régulier s’imposent pour toutes les femmes après 25 ans, qu’elles souffrent ou non de vestibulodynie provoquée ou de vulvodynie.

Le dermatologue

Là encore, dans la mesure du possible, il est préférable de consulter un dermatologue spécialiste en pathologie vulvaire qui pourra poser le diagnostic de vulvodynie et vous proposer un traitement adapté. Cette visite permet aussi d’écarter ou de traiter les affections qui peuvent toucher les muqueuses, comme le lichen scléreux ou les candidoses, ou d’autres maladies plus rares (syndrome de Sjögren)…

s

Le généraliste

Votre médecin traitant, si vous lui faites confiance, peut être l’un de vos auxiliaires pour traiter votre vestibulodynie provoquée. S’il ne connaît pas ce trouble, vous pouvez lui expliquer de quoi il s’agit, car il vous sera sûrement utile pour vous orienter vers des professionnels plus spécialisés. De plus, les médecins spécialisés prennent souvent des dépassements d’honoraires ; il peut donc être intéressant d’être soutenu par son généraliste afin de renouveler ses ordonnances sans avoir nécessairement besoin de retourner consulter un spécialiste.

Enfin, même s’il est toujours difficile d’aborder un sujet aussi intime, en mettant votre généraliste au courant, vous contribuez à la sensibilisation du corps médical et vous permettez à votre médecin d’être au fait des derniers traitements.

Le kinésithérapeute

Certains kinésithérapeutes (ou certaines sages-femmes) ont suivi une formation pour pratiquer ce qu’on appelle la « rééducation périnéale » ou « physiothérapie », qui est souvent d’une grande aide pour les patientes atteintes de vestibulodynie provoquée ou de vulvodynies. De plus, il est également possible de trouver des kinésithérapeutes formés en ostéopathie, sophrologie ou même sexologie, autant de spécialités qui pourront apporter un mieux-être aux patientes.

Le psychiatre, le psychologue et le sexologue

Ils sont utiles pour traiter les problèmes psychologiques, relationnels, et les problèmes de couple que peuvent entraîner les vulvodynies.

gh

Cette liste peut paraître longue, mais il est très important d’être bien prise en charge ; les vulvodynies sont des maladies complexes et un seul médecin ne peut avoir toutes les compétences nécessaires pour vous aider à guérir.

Avant d’être entourée de praticiens compétents et compréhensifs, il se peut que vous connaissiez quelques écueils avec des médecins qui manqueront de tact ou qui ne vous prendront pas au sérieux : ne restez pas sans vous défendre, mais sachez aussi passer votre chemin et continuer vos recherches jusqu’à trouver les professionnels qui sauront vous aider.

Il se peut également qu’une fois prise en charge par des praticiens d’horizons très divers, vous receviez beaucoup d’informations et de conseils contradictoires ; à vous de vous faire votre propre opinion, il y a souvent beaucoup à prendre de professionnels compétents, mais il peut aussi y avoir à laisser, les mots des médecins ne sont pas paroles d’évangile. On peut par moment avoir l’impression que la médecine est impuissante à résoudre nos maux, et il est malheureusement vrai que les médecins même spécialistes n’en sont encore qu’aux prémices et aux tâtonnements en ce qui concerne ces maladies, qui demeurent encore aujourd’hui en grande partie mystérieuses. Néanmoins, il existe des moyens efficaces pour soulager vos douleurs.

Texte relu et validé par un dermatologue le 19 mai 2014.

 

j