Conseils pratiques

Conseils pratiques pour reprendre les rapports sexuels

Après plusieurs semaines ou mois de traitement, vos symptômes devraient s’améliorer et permettre la reprise d’une activité sexuelle avec pénétration. Celle-ci ne sera peut-être pas totalement indolore dans l’immédiat, mais avec une pratique régulière et adaptée à vos symptômes, la douleur devrait aller en diminuant et, à terme, disparaître. Il s’agit de transformer le cercle vicieux en cercle vertueux.

Voici quelques conseils pour reprendre la pénétration sans aggraver vos symptômes.

  • utiliser beaucoup de lubrifiant ;
  • prendre le temps de trouver une position adaptée et la plus indolore possible ;
  • mettre en pratique dans les moments d’intimité les méthodes de relaxation et de lâcher-prise que vous aurez éventuellement apprises ;
  • essayer dans la mesure du possible de conserver une activité sexuelle régulière ;
  • appliquer généreusement, tout de suite après le rapport, de la crème ou de l’huile.

 

En savoir plus

Produits déconseillés ou conseillés en cas de vestibulodynie provoquée ou de vulvodynies

Sont déconseillés tous les produits vendus en parapharmacie ou en grande surface, type crèmes parfumées, lingettes intimes, gels de toilette intime…

Sont conseillés les produits de composition simple : plus le nombre d’ingrédients est réduit, plus le risque de déclencher une réaction inflammatoire est moindre.

Attention, certains produits peuvent être allergisants : il convient donc d’arrêter au plus vite tout produit aggravant les symptômes d’irritation et de brûlures et d’en parler à votre médecin.

 

qs

Les crèmes ou gels recommandés

  • Le Dexeryl : vendu en pharmacie (4,36 € env. le tube de 250 gr) avec ou sans ordonnance, et remboursé si prescrit par votre médecin. Peu coûteuse et facile à appliquer, cette crème hydrate les muqueuses et peut être utilisée pour les massages.
  • Le Bepanthen : vendu en pharmacie (8 € env. le tube de 100 gr), de texture plus épaisse que le Dexeryl ; n’est donc pas d’un usage très aisé pour faire les massages, mais permet la cicatrisation des fissures. Cette crème peut aussi servir de barrière contre le chlore lorsque l’on veut aller à la piscine (appliquer généreusement avant d’aller se baigner).
  • Le gel d’aloe vera : peut aussi être utilisé pour les massages. Il a des vertus anti-inflammatoires et apaisantes. Il peut également être utilisé après les rapports, et pendant les rapports comme lubrifiant.

Notons aussi Cicalfate , cicaplast B5 baume, cicabio.

Les lubrifiants recommandés

  • Sensilube : vendu en pharmacie (environ 10 euros les 40 ml), sa texture est très proche des sécrétions vaginales, mais il sèche vite et coûte cher.
  • Monasens : vendu en pharmacie (environ 10 euros les 40 ml), sa texture est plus épaisse que celle du lubrifiant Sensilube, mais il sèche moins vite et a la propriété d’hydrater les muqueuses grâce à la présence d’acide hyalorunique.
  • Bioglide : vendu sur Internet ou dans les sex-shops (10 euros les 150 ml). C’est un lubrifiant de texture gel, entièrement naturel, biologique et économique.
  • Lubran : vendu sur Internet (11,50 euros les 30 ml). C’est également un lubrifiant naturel et biologique, sa texture est plus liquide et plus proche des sécrétions vaginales que le lubrifiant Bioglide, par contre il est assez coûteux.

 

qs

Les huiles recommandées

Très utiles pour pratiquer les massages, elles permettent aussi d’hydrater et de cicatriser les fissures. Utilisées juste après les rapports sexuels, elles calment les irritations.

Sont conseillées en cas de vulvodynies : l’huile de jojoba, de calendula ou d’amande douce.

Pour la toilette intime et l’hygiène menstruelle

  • Ne pratiquer qu’une seule toilette intime par jour avec de l’eau tiède ou froide. Utiliser de préférence de l’eau claire pour la zone irritée et du savon de Marseille ou d’Alep pour le reste.
  • Ne pas faire de douche vaginale (= introduction d’eau dans le vagin, avec une poire vaginale ou le jet de la douche).
  • Ne pas utiliser de protège-slips quotidiens, de déodorants intimes ou de papiers toilette parfumés.
  • Pendant les règles, utiliser des serviettes en pur coton de la marque Natracare® vendues en magasin bio. Vous pouvez aussi utiliser une coupe menstruelle ou des serviettes hygiéniques lavables.

Texte relu et validé par un dermatologue le 19 mai 2014.

D’autres astuces confiées par nos sympathisantes…

« J’en profite pour vous indiquer qu’après plus de 6 ans de souffrances et tentatives de soin divers, les cures d’huile d’onagre m’ont apporté soulagement puis guérison. J’en referais très régulièrement, voire continuellement, pour ne plus rencontrer ce terrible problème qu’est la vestibulodynie/vulvodynie. J’ai en parallèle fait de l’accupuncture, mais je pense que c’est principalement la cure qui m’a aidé, mais je préfère préciser, parfois il faut combiner !
En effet, il s’agit à mon avis parfois d’un manque d’oméga 7 (très peu connu) contenu notamment dans l’huile d’onagre, d’argousier, ou de bourrache.
Un produit que je n’ai pas encore essayer en contiendrait en grande quantité : Hydra 7 de la marque synphonat.
En espérant apporter une aide à quelques unes qui y trouverait comme moi un soulagement.  » Myriam

ù*