Exercices

Q : Quelle est la meilleure fréquence pour les exercices ? Dois-je en faire tous les jours ?

R : Ce n’est pas une obligation de faire les exercices quotidiennement. En effet, lorsque l’on rentre du travail, on est souvent trop fatiguée ou stressée pour se lancer dans les exercices. De plus, faire les exercices en n’étant pas en forme se solde souvent par une séance décevante. Il est donc important de rester à l’écoute de son corps et de ne pas se forcer en cas de grosse fatigue ou de stress. Néanmoins, pour progresser, la régularité est nécessaire. Il est donc recommandé de faire les exercices au moins toutes les semaines afin que cela devienne une habitude. Si votre travail ou vos études sont vraiment prenants, faites vos exercices le week-end, lorsque vous êtes plus détendue, reposée et disponible. Et n’oubliez pas : mieux vaut faire deux séances hebdomadaires dans de bonnes conditions, et sans interruption, que faire ses exercices tous les jours pendant une semaine, s’arrêter une semaine, reprendre, cesser à nouveau etc.

Q : Combien de temps dois-je garder en moi le dilatateur ou le sex-toy ? et combien de temps doit durer une séance d’exercice ?

R : Il n’y a pas de durée prédéfinie : ne vous fixez pas de durée, c’est le meilleur moyen de vous mettre inutilement la pression et de vous décourager si vous ne tenez pas aussi longtemps que prévu. Gardez le dilatateur aussi longtemps que vous le souhaitez. Le but est de vous sentir à l’aise, détendue, que le dilatateur ne vous gêne pas. Ne forcez pas si vous sentez que ça chauffe ou tiraille beaucoup.

Q : Combien de temps dois-je passer avec chaque diamètre de dilatateur ou de sex-toy ?

R : Là non plus, il n’y a pas de durée prédéfinie. Cette donnée est très variable d’une femme à l’autre : certaines passent très vite d’un diamètre à l’autre, d’autres mettent plus de temps, d’autres encore bloquent un certain temps sur un diamètre en particulier. L’essentiel pour passer au diamètre supérieur est de se sentir TOTALEMENT à l’aise avec le précédent. Même si la tentation est grande d’enchaîner rapidement, ne brûlez pas les étapes. Restez à l’écoute de votre corps et ne forcez jamais. Évitez également de vous comparer aux autres femmes, c’est la meilleure façon de vous persuader à tort que vous ne progressez pas. Vous progressez à votre allure.

Q : J’ai le kit ou des sextoy, mais j’ai vraiment trop peur d’en insérer un en moi. Que faire ?

R : Si vous ne sentez pas encore prête à insérer un dilatateur, inutile d’insister car si vous forcez alors que vous êtes contractée, vous vous ferez mal et entretiendrez le cercle vicieux « douleur/contraction/peur de la douleur/contraction ». Commencez par apprivoiser l’objet en le posant juste à l’entrée du vagin, sans le faire entrer. Respirez bien, détendez-vous, familiarisez-vous avec cette nouvelle sensation. Répétez l’exercice autant de fois que nécessaire, jusqu’à ce que vous soyez parfaitement détendue et prête mentalement et physiquement à aller plus loin.

Q : Une fois le dilatateur ou le sex-toy inséré, il me fait mal, me gêne, c’est inconfortable. Pourquoi ?

R : Cela arrive souvent, lorsque l’on commence à peine les exercices avec les dilatateurs ou lorsque l’on débute les exercices avec un dilatateur d’un nouveau diamètre. Et c’est normal : les muscles doivent s’habituer à se détendre pour recevoir le dilatateur (ou se faire à un diamètre plus large), ce qui explique les sensations de tiraillements désagréables et les légères douleurs. Ces désagréments disparaissent avec la pratique, mais si ce n’est pas le cas, si la douleur et la gêne sont vraiment importantes, c’est probablement parce que votre corps n’est pas encore prêt pour ce diamètre et que vous avez encore besoin de travailler avec le diamètre inférieur.

Q : Quelques heures après avoir fait les exercices, j’ai encore mal, je me sens endolorie. Pourquoi ?

R : Il arrive effectivement que l’on ressente des tiraillements, ou qu’on se sente endolorie, et que cette sensation persiste bien après la séance. Pas de panique : les exercices sollicitent beaucoup les muscles du vagin, qui peuvent donc ensuite être sensibles ou légèrement douloureux. C’est un peu comme lorsque l’on a des courbatures après une séance de sport : lorsqu’on débute, on a des courbatures, puis peu à peu, avec la pratique, on en a de moins en moins. Si toutefois, vous ressentez une persistante sensation d’échauffement à l’entrée du vagin (appelée vestibule), mieux vaut consulter pour écarter l’hypothèse d’une infection, d’une cystite ou d’une vestibulodynie.

Q : Et quand je serai guérie, est-ce que ça me fera aussi mal après la pénétration ?

R : Une fois guérie, ce genre de désagréments peut vous arriver, mais là encore, avec la pratique, cela ne persistera pas.

Q : Faut-il faire des va et vient ?

R : Lorsque vous commencez avec un dilatateur, vous pouvez vous contenter de l’insérer et de faire des contractions/décontractions. Ensuite, lorsque vous vous sentez plus à l’aise, vous pouvez tenter les va et vient. Ils sont très utiles : n’oubliez pas que le pénis de votre partenaire, lorsqu’il sera en vous, effectuera ces mouvements. il est donc recommandé de s’habituer, non seulement à l’insertion, mais également au mouvement.

Q : Je ne comprends pas : jusqu’à maintenant, j’arrivais à insérer un certain diamètre, et aujourd’hui, je n’ai pas réussi . Comment expliquer cette régression ? Est-elle définitive ?

R : Rien d’inquiétant à cette régression passagère, qui peut avoir plusieurs causes. Si vous êtes fatiguée, stressée, déconcentrée par quelque chose, cela peut se ressentir sur vos muscles qui vont se contracter plus que d’habitude. Si vous venez d’avoir vos règles, vous pouvez être particulièrement sensible au niveau des muqueuses, ou lubrifier moins bien qu’en temps normal, ce qui rend l’insertion d’un dilatateur difficile voire douloureuse. Autre explication possible : si vous avez arrêté les exercices durant un certain temps, il peut arriver que lorsque vous reprenez, vous ne réussissiez plus à insérer un diamètre que vous passiez facilement auparavant. Mais ne vous découragez pas : si vous reprenez les exercices avec régularité, vous reviendrez rapidement à votre niveau initial.

Une question restée sans réponse ?

Rendez-vous sur la page consacrée aux exercices pour encore plus de questions-réponses.

N’hésitez pas non plus à nous contacter à lesclesdevenus@gmail.com !