Organes génitaux internes

sexe_homme_interne

En savoir plus

1. Les testicules

Les testicules, au nombre de deux et de forme ovoïde, sont situés à l’intérieur des bourses (ou scrotum). Ils sont placés en dehors du corps car doivent être à moins de 37°C pour pouvoir produire des spermatozoïdes (l’une de leurs fonctions).

Les testicules grossissent progressivement pour atteindre leur taille définitive à l’âge adulte (environ 4 cm sur 2,5 cm). Il est très fréquent qu’un testicule soit plus gros que l’autre ou descende plus bas. Cette partie du corps masculin est très sensible à la douleur.

Les testicules, composés de nombreux petits canaux très longs repliés sur eux-mêmes, remplissent deux fonctions :

  • ils sont responsables de la production d’hormones, principalement la testostérone (à la base des caractères sexuels secondaires tels que la pilosité, la transformation de la voix,…)
  • ils produisent également les spermatozoïdes qui, une fois arrivés à maturité, rejoignent l’épididyme.

 

2. La voie séminale

La voie séminale est un long et unique tube qui va des testicules à l’extrémité de la verge. Ce long tube est divisé sur sa longueur en plusieurs parties, dans lesquelles les spermatozoïdes produits dans les testicules vont subir des transformations jusqu’à être expulsés sous forme de sperme.

Voici un résumé du voyage des spermatozoïdes à travers la voie séminale :

  • dans les testicules : les spermatozoïdes sont produits
  • dans l’épididyme (début de la voie séminale) : les spermatozoïdes terminent leur maturation
  • les canaux déférents transportent les spermatozoïdes mûrs de l’épididyme vers les vésicules séminales puis la prostate ; ils se mélangent avec des sécrétions et se transforment en sperme
  • le sperme est expulsé le canal éjaculateur vers le canal de l’urètre
  • le sperme est conduit vers l’extérieur par le canal de l’urètre et évacué au niveau du gland lors d’une éjaculation.

Les points suivants détaillent les différents éléments évoqués ci-dessus.

sd

3. L’épididyme

L’épididyme est un organe cylindrique qui coiffe chaque testicule et qui se prolonge par le canal déférent. Il est constitué d’un canal microscopique très long enroulé sur lui-même, mesurant 5 mètres de long pour un diamètre de 3/10ème de millimètre. C’est à l’intérieur de ce canal microscopique que les spermatozoïdes terminent leur maturation et séjournent avant d’être expulsé lors de l’éjaculation.

4. Les canaux déférents

Les deux canaux déférents (un par testicule) sont de fins conduits : ils mesurent environ 40 cm de long et ont un diamètre de 5/10ème de millimètre (diamètre externe de 2 millimètres). Ces canaux relient l’épididyme (qui coiffe les testicules) à la vésicule séminale (placées à l’arrière de la vessie).

Leur fonction est de transporter les spermatozoïdes qui ont été fabriqués par les testicules dans le canal éjaculateur puis dans l’urètre.

sd

5. Le canal éjaculateur

Le canal éjaculateur est un court canal (environ 2,5 cm), situé à la suite du canal déférent et qui s’ouvre dans le canal de l’urètre.

6. L’urètre

L’urètre est le canal qui sort de la vessie, traverse la prostate, traverse le corps spongieux du pénis ainsi que le gland et aboutit jusqu’au méat urinaire.

Ce canal conduit l’urine (de la vessie vers le méat urinaire) et le sperme (apporté par le canal éjaculateur), les lubrifications et évacue le tout.

7. La prostate

La prostate, glande sexuelle propre à l’homme a la forme et la taille d’un châtaigne (elle atteint sa taille adulte – grâce à la testostérone – à la fin de la puberté). Située derrière le pénis et sous la vessie, elle est traversée par le canal de l’urètre de haut en bas.

La prostate créée le liquide prostatique qui, associé aux spermatozoïdes, forme le sperme. Elle expulse ensuite son liquide dans l’urètre grâce à des contractions lors de l’éjaculation.

La prostate est source de plaisir chez l’homme pour plusieurs raisons. D’abord, ce sont les contractions évoquées ci-dessus qui provoquent le plaisir lors de l’éjaculation. De plus, sa stimulation (externe ou interne) engendre également plaisir (il serait l’équivalent du fameux point G féminin).

8. Les vésicules séminales

Les vésicules séminales sont des glandes allongées (6 cm sur 2 cm), situées en en arrière de la vessie et de la prostate.

Elles produisent des substances qui participent à la formation du sperme et servent également de réservoirs entre deux éjaculations (elles comportent deux réservoirs musculo-membraneux). Enfin, elles expulsent leur liquide par le canal éjaculateur qui lui-même débouche dans le canal de l’urètre.

Texte relu et validé par une gynécologue le 31 mars 2014.

sd