L’action des moyens contraceptifs

Le but d’un moyen contraceptif, quel qu’il soit, est d’empêcher la conception. Pour cela, les méthodes contraceptives jouent sur l’ovulation, la fécondation et/ou l’implantation.

  • La pilule contraceptive agit sur les trois moments-clés : elle bloque l’ovulation (mise au repos des ovaires), elle modifie l’endomètre de façon à le rendre plus mince, moins accueillant pour un éventuel œuf fécondé, et elle nuit au passage des spermatozoïdes vers l’utérus en rendant la glaire cervicale très épaisse.
  • Le préservatif agit sur la fécondation : il retient les spermatozoïdes et empêche donc que ceux-ci pénètrent dans le vagin, l’utérus et les trompes utérines. La fécondation est empêchée et la conception impossible.
  • La cape cervicale et le diaphragme agissent sur la fécondation : en couvrant l’entrée du col utérin, ils empêchent les spermatozoïdes de passer du vagin vers l’utérus. La fécondation est empêchée et la conception impossible.
  • Le DIU en cuivre agit sur la fécondation et l’implantation : la présence de cuivre altère les spermatozoïdes (moins de chance de féconder un ovule) et entraine une inflammation de l’endomètre (moins apte à accueillir un ovule fécondé).
  • Le DIU hormonal, les implants, patch et anneaux agissent d’une manière similaire à la pilule.
  • Le spermicide agit sur la fécondation : en tuant les spermatozoïdes, ils empêchent toute fécondation. La fiabilité de cette méthode reste relative.

 

Suggestions de lecture

consultez notre article sur le sujet ainsi que notre tableau récapitulatif sur notre page Internet : Contraception.