Prévention et traitements

Prévention

  • Certaines mesures peuvent être prises pour éviter ou contrer cette sécheresse vaginale :
  • faire sa toilette intime avec un savon au pH neutre, comme le savon de Marseille ou le savon d’Alep ;
  • utiliser généreusement les lubrifiants à base d’eau lors des rapports sexuels, et prolonger les préliminaires ;
  • réduire le stress et adopter une bonne hygiène de vie ;
  • demander conseil à son médecin pour savoir si certains traitements médicamenteux pourraient être à l’origine de cette sécheresse.

Traitements

Votre gynécologue pourra diagnostiquer une sécheresse vaginale et vous prescrire le traitement adapté. Il peut s’agir d’un traitement par voie orale ou vaginale.

Certaines plantes, riches en phytœstrogènes, peuvent être prescrites : soja, sauge, houblon, lin, kudzu ou cimicifuga. Elles peuvent être administrées de différentes manières : creme, ovule, prise orale… Cependant, elles peuvent également être déconseillées dans certains cas : demandez à votre médecin. L’homéopathie peut également s’avérer efficace.

Texte relu et validé par une gynécologue le 31 mars 2014.

En savoir plus