Causes

La sécheresse vaginale touche aujourd’hui près de une femme sur six. Souvent passagère, la sécheresse intime peut survenir chez les femmes à différents moments de leur vie.

Les causes en sont diverses :

Hormonales :

  • une carence en œstrogènes survenant au moment de la ménopause ;
  • des changements dans l’équilibre hormonal, par exemple pendant l’allaitement ;
  • une grossesse, surtout pendant le premier trimestre, car ensuite la vascularissaton très augmentée de la région pelvienne rétablit une bonne humidification ;
  • certaines pathologies ovariennes

 

Médicamenteuses :

  • certaines pilules contraceptives (oestroprogestatives ou progestatives) ;
  • les antihistaminiques (=anti-allergiques);
  • les vasoconstricteurs (=pour accroître la pression sanguine ou réduire localement le flot sanguin);
  • certains antidépresseurs ;
  • certains traitements antiacnéiques ;
  • les effets secondaires de certaines chimiothérapies, les traitements antihormonaux du cancer du sein…

 

Infectieuses :

Les infections vaginales peuvent entraîner des sécheresses vaginales. L’inverse est également possible.

Psychologiques (cela concerne surtout le manque de lubrification lors des rapports sexuels) :

  • causes souvent liées au comportement sexuel du couple, comme l’absence de préliminaires, la rareté des rapports sexuels, l’absence de désir, une mésentente, etc. ;
  • une inhibition sexuelle ;
  • une méconnaissance de son corps, etc.

 

Une mauvaise hygiène de vie :

  • le tabac, par l’action vasoconstrictrice (=qui diminue le calibre des vaisseaux sanguins ) de la nicotine ;
  • l’alcool, qui provoque une déshydratation ;
  • le stress ou la fatigue ;
  • une hygiène intime excessive (toilettes quotidiennes trop fréquentes, douches vaginales).

 

Texte relu et validé par une gynécologue le 31 mars 2014.

 

En savoir plus