L’herpès

Définitions et symptômes

L’herpès génital est une maladie virale contagieuse, sexuellement transmissible, localisée sur les organes sexuels. Elle est due à l’Herpes Simplex Virus (HSV).

La première infection se manifeste par des démangeaisons, des brûlures ou des picotements. Puis la lésion rougit, de petites cloques remplies d’un liquide translucide apparaissent, éclatent et sèchent en formant des croûtes. Les lésions sont très douloureuses. Une adénopathie inguinale douloureuse (ganglion au niveau de l’aine) est toujours associée à cette primo infection herpétique. Les ulcérations disparaissent en une semaine environ. La cicatrisation est parfois plus longue. En général, les récidives sont plus courtes, moins intenses et moins douloureuses. Leur fréquence est variable.

Cette maladie bénigne peut entraîner des complications chez les sujets présentant une immunodépression (=diminution ou absence de mécanismes immunitaires), que celle-ci soit congénitale ou acquise lors d’un traitement ou d’une maladie.

Si une maman, lors de l’accouchement, présente des lésions génitales herpétiques, son bébé peut être contaminé par le contact direct avec les sécrétions génitales infectées. Lorsque ce risque existe, une césarienne est alors généralement indiquée. C’est pourquoi toute femme porteuse du virus doit en prévenir son médecin lors de sa grossesse.

Contamination

La contamination se fait par contact direct avec des lésions herpétiques ou des sécrétions génitales infectées. Si un partenaire présente des lésions herpétiques externes (sortes de boutons ou de plaies), le seul contact avec ces lésions est contaminant. Le préservatif ne suffit pas à protéger.

Il est ainsi conseillé d’éviter les rapports sexuels, même sans pénétration, lors d’une poussée herpétique, d’autant que ces rapports sont parfois douloureux.

La contamination se fait donc le plus souvent lors d’un rapport sexuel avec un partenaire porteur du virus, qu’il présente ou non une lésion.

Lors des poussées d’herpès, il est conseillé de se laver les mains régulièrement, en particulier quand elles ont été en contact avec les lésions. Il faut éviter de se toucher les yeux, de partager son linge de toilette, etc.

Traitement

Le seul traitement est la prescription d’un antiviral, local et oral, à prendre pendant 10 jours pour la primo infection et pendant 5 jours pour les récidives. Ce médicament accélérera la cicatrisation et diminuera la durée de la contagiosité des lésions. Des antalgiques et des anti-inflammatoires peuvent aussi être prescrits. Mais le traitement contre l’herpès ne détruit pas le virus. Il restera à vie dans l’organisme. Cependant, les crises pourront s’espacer jusqu’à pratiquement disparaître. La prise du traitement antiviral oral dès les premiers symptômes, lors d’une nouvelle crise permet d’espacer les récidives.

Texte relu et validé par une gynécologue le 31 mars 2014.

En savoir plus