La vulvite

Définition et symptômes

La vulvite est une inflammation de la vulve. Elle est souvent associée à une vaginite ; on parle alors de vulvo-vaginite. La vulvite se manifeste par un prurit vulvaire et par une sensation de brûlure, que ce soit de manière spontanée ou bien en urinant, en marchant ou lors des rapports sexuels (dyspareunie). Localement, la vulve est sensible au contact, rouge, épaissie (œdématiée), suintante et souvent recouverte de pertes blanchâtres (leucorrhée), surtout s’il s’agit d’une mycose (champignon).

Causes

Elles peuvent être d’origine infectieuse ou non :

  • des bactéries : gonocoques (cf. blennorragie, dans le paragraphe « Vaginite ») ou germes banals (streptocoques, staphylocoques, etc.) ;
  • des champignons, dits « mycoses », comme le candida albicans (cf. « Mycoses », du présent texte) ;
  • des parasites : trichomonas, schistosoma, phtiriase (pou du pubis) ;
  • des virus : condylomes acuminés, herpès génital, etc. ;
  • des chancres vénériens avec ganglion inguinal : syphilis, chancre mou ;
  • une ulcération tuberculeuse ;
  • un manque d’hygiène (transpiration, urines) ou, au contraire, des soins d’hygiène excessifs ;
  • des vêtements trop serrés, favorisant la macération ;
  • des rapports sexuels fréquents et multiples, ou l’usage de certains spermicides.

 

Traitement

Le traitement est double : traitement des symptômes locaux et traitement de la cause (champignons, virus…).

Texte relu et validé par une gynécologue le 31 mars 2014.

 

En savoir plus