G

Gel anesthésiant : Traitement local pour lutter contre la vestibulite. Le gel peut être utilisé soit de manière ponctuelle (avant ou après les rapports pour atténuer la douleur qu’ils provoquent), soit en traitement de fond (pour désensibiliser progressivement le vestibule à la douleur). Ces gels peuvent également jouer un rôle dans la lutte contre le vaginisme mais ses effets sont dans ce domaine beaucoup plus controversés.

Gel lubrifiant : Gel utilisé pendant les rapports sexuels, afin de remédier à une lubrification insuffisante du vagin, ou simplement pour faciliter le rapport. Il existe des lubrifiants à base de corps gras et d’autres à base d’eau. Attention : seuls ces derniers sont compatibles avec les préservatifs (ceux à base de corps gras les rendant poreux).

Glaire : Sécrétion blanchâtre et gluante des muqueuses. Les pilules contraceptives combinées modifient les glaires et empêchent ainsi les spermatozoïdes de franchir le col de l’utérus. L’observation des glaires est également à la base d’autres méthodes contraceptives plus naturelles, telles que les méthodes « Billings » ou sympto-thermique.

Gode (ou dildo) : Sex-toy non vibrant. Il en existe de plusieurs tailles, diamètres, couleurs, matières, formes.

Gynécologue : Spécialiste de l’organisme de la femme et de son appareil génital, il est de ce fait le premier spécialiste à consulter en cas de douleurs localisées (lors des rapports sexuels ou de manière plus générale). Il est cependant important de savoir que tout rendez-vous chez un gynécologue n’induit pas obligatoirement un examen gynécologique intrusif : le recours au seul coton-tige peut suffire pour certains examens. On peut également le consulter simplement pour poser des questions. (Pour obtenir des coordonnées de spécialistes, cliquez ici.)