A

Acupuncture : Discipline clé de la médecine traditionnelle chinoise, elle fait intervenir de fines aiguilles pour stimuler l’énergie de points précis du corps, correspondant à des organes et des fonctions donnés. L’acupuncture ne se contente pas de soigner les troubles pathologiques, mais cherche à rendre au corps son équilibre et à prévenir les maladies. Le médecin chinois ne considère jamais la maladie comme un ensemble de symptômes, mais comme la manifestation d’un déséquilibre entre l’esprit, le psychisme et le corps. Pour poser son diagnostic, l’acupuncteur va donc chercher le maillon faible de la chaîne énergétique du patient, puis il va déterminer le lien entre tous ces symptômes.

Agent pathogène : Organisme ou micro-organisme pouvant provoquer des maladies d’origine parasitaires ou microbiennes. Un agent pathogène peut prendre la forme d’un virus, d’une bactérie, d’un champignon ou de mycoplasme. Les termes tels que virus hautement pathogène ou bactérie faiblement pathogène font référence à leur puissance et leur gravité.

Allopathie : Terme utilisé dans la pratique homéopathique pour désigner les traitements de la médecine conventionnelle par opposition à l’homéopathie. Elle cible le symptôme, l’agent infectieux et utilise de plus en plus fréquemment les molécules de synthèse mises au point par l’industrie pharmaceutique. Aujourd’hui, l’allopathie est la thérapie officielle, c’est à dire celle enseignée dans les études médicales universitaires et pratiquée dans les hôpitaux.

Anneau : Moyen de contraception qui se place au fond du vagin pour une durée de trois semaines. Il fonctionne selon le même principe que la pilule contraceptive combinée, via la diffusion d’hormones.